Archives pour l'étiquette Ultras Parisiens

Collectif des Ultras du PSG, supporters passionnés du club parisien

Le Collectif Ultras Paris grandit rapidement

Lors d’une interview au média lemonde.fr/football, le président du Collectif Ultras Paris indiquait qu’au 13 février 2017, le collectif avait 2100 adhérents, en quelques mois leur nombre a quasiment doublé.

Bâtir sur des bases solides et transparentes

Pour avoir participé modestement à l’arrivé du Collectif Ultras Paris (CUP) au Parc des Princes, lorsque j’ai lu dans lemonde.fr/football que Romain Mabille président du CUP indiquait qu’au 13 février 2017, il y avait 2100 adhérents, je ne vous cache pas, que je fus particulièrement content. Le travail du Collectif avec son environnement, aujourd’hui paie. Il est vrai que la reconnaissance par les dirigeants du PSG du CUP, booste le nombre d’adhésions. Probablement ce nombre sera de 2500 « supporters passionnés » en fin de saison 2016 – 2017 et que l’année prochaine il pourrait doubler. Il y a une marge de progression considérable pour les saisons à venir.

Ceci devrait dégager des moyens financiers pour le Collectif Ultras Paris, à raison de 70 à 100 euros par adhérents, car en plus de l’adhésion, les nouveaux arrivants n’hésitent pas à acquérir du matériel afin de montrer leur appartenance et souvent faire des petits cadeaux à leur entourage.  Rien que sur ce segment le budget du CUP sera pour cette saison d’environ 200 000 euros et sans doute de 500 000 euros l’année prochaine.

Le CUP est une association loi 1901, déclarée au 18 mai 2016. Si la loi du 1er juillet 1901 n’impose aucune obligation en matière comptable. Les statuts prévoient généralement que le trésorier rend compte de sa gestion et soumet les comptes à l’approbation de l’assemblée dès  la première année. Pour le CUP on peut imaginer qu’en fin de saison 2016 – 2017, une telle information sera soumise à son AG pour donner quitus au trésorier.

Il est probable aussi que compte tenu des sommes pour les prochaines années, une véritable comptabilité soit mise en place.  Le Conseil National de la Comptabilité, réuni en Assemblée Plénière le 17 décembre 1998, avait adopté le plan comptable des associations et fondations. Le préambule précise que ce plan « s’applique aux associations et fondations qui ont l’obligation d’établir ou qui établissent volontairement des comptes annuels comprenant un bilan, un compte de résultat et une annexe formant un tout indissociable« .

Une association comme le CUP a des relations avec le PSG, la municipalité, les banquiers, les fournisseurs et les adhérents. Elle a une grande responsabilité envers ses adhérents d’où l’importance d’une gestion saine. La comptabilité peut être consultée par les organismes de contrôle du Fisc, les organismes de subvention, la cour régionale des comptes, les banquiers, les créanciers et la justice en cas de litige.

Nulle doute que le Collectif Ultras Paris, si cela n’est pas déjà fait , mettra en place cette transparence qui permettra notamment à ses responsables de dormir tranquille et de faire taire les propos malveillants qui inexorablement ont lieu quand on brasse beaucoup d’argent.

Apaisement dans les tribunes du PSG ?

Le constat général fait par la DNLH  (la division nationale de lutte contre le hooliganisme) s’applique aussi sans doute au club parisien ?

Chacun doit assumer ses responsabilités

Réunis au parc OL, près de Lyon, une centaine de représentants de la division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH) ont fait le constat d’un apaisement dans l’ensemble des tribunes des stades français. Même si on est loin de la perfection, chacun se souvient des événements de Metz par exemple, la tendance va dans le bon sens et il faut s’en féliciter. Cela est dû certes aux forces de l’ordre mais aussi aux responsables de la sécurité dans les clubs et aux organisations de supporters.

Le chef Antoine Boutonnet « patron » de la DNLH doit être particulièrement fier, car il est depuis l’origine de la création de cet organisme national en 2009, celui qui œuvre, quelques fois d’une manière musclée et répressive,  pour cet apaisement dans les tribunes.

Comme nous l’avions indiqué dans un article précédent les effectifs des forces de l’ordre utilisées pour assurer la sécurité des stades manquent ailleurs, alors que nous vivons des moments difficiles à cause du terrorisme sur tout le territoire français. Le personnel de la DNLH est particulièrement compètent en matière de sécurité et de renseignements,  il peut être extrêmement utile pour lutter contre le terrorisme. Le chef Antoine Boutonnet  a raison d’indiquer « qu’un des indicateurs de cette amélioration est la mobilisation des effectifs de police et de gendarmerie qui a baissé de 31,4% depuis 2009. »

Le partage des responsabilités entre la DNLH et les clubs doit continuer à faire en sorte qu’un désengagement des forces de l’ordre ait lieu et que la relève soit assurée par les responsables sécurité des clubs. Ceci doit être aussi le cas pour le Paris Saint Germain. La DNLH a pris trop d’importance, même si cela fut nécessaire lors de la mise en place du plan Leproux au printemps 2010. Il est important que le responsable de la sécurité du PSG puisse assumer son rôle sans être sous tutelle. Il apparaît d’ailleurs, aux derniers renseignements que JPDH n’était pas au placard, mais il avait pris un certain recul, afin de se positionner comme son président le souhaite dans l’affaire du Collectif Ultras Paris. Le responsable de la sécurité a bien du mal à croire que certains éléments avec qui il s’est frotté pendant de nombreuses années soient d’un seul coup redevenus des « gentils ».

Clarifier les responsabilités de chacun au PSG

Sur ce sujet nous sommes convaincus que le responsable de la sécurité doit rapidement s’atteler complètement à sa tâche, à conditions qu’en interne on n’essaie pas de l’affaiblir. C’est primordial car comme le Collectif Ultras Paris s’étoffe, automatiquement le danger s’amplifie. Chacun sait que dans un groupe important on ne peut maîtriser tous ses membres à 100  %.

Le temps est venu pour que chacun assume clairement ses responsabilités et conforte l’apaisement dans les tribunes.

  • En premier lieu, le président qui a tout intérêt à s’appuyer sur les structures existantes, sans essayer de les doubler.
  • En deuxième lieu un partage entre le responsable sécurité du club et la DNLH.
  • Enfin, une collaboration entre le Collectif Ultras Paris et les responsables du club. Comme nous l’avions indiqué précédemment le CUP a intérêt à faire jouer la démocratie interne et ne pas hésiter à changer les membres dirigeants afin d’éviter des blocages et des difficultés pour le futur. On peut d’ailleurs s’interroger si le terme « ultras » est toujours d’actualité avec son ancienne connotation. La banderole remerciant le président du club fut une grande surprise. Il serait plus approprié de parler de Supporters Passionnés Paris puisque la aussi un nouveau cycle vient de commencer.

PSG contre TFC Toulouse ce 19 février 2017

A 21h le Paris Saint Germain reçoit le TFC Toulouse dans le cadre de la 26e journée de la Ligue 1. Après le match énorme contre le Barça personne ne peut imaginer une défaite contre les toulousains.

26e journée de ligue 1, le PSG en gagnant va être à 1 point du leader

Le classement avant le match est le suivant :

Monaco : 26 matchs joués 59 points

Nice : 26 matchs joués 56 points

PSG : 25 matchs joués 55 points.

En cas de match nul le PSG sera second, en cas de victoire il sera à 58 points juste derrière Monaco qui a fait match nul à Bastia. Personne ne peut imaginer une défaite contre les toulousains. Pour Unai Emery le plus important est de maintenir le niveau, en cela il fait référence à l’exploit face au Barça.

Le Collectif Ultras Paris devrait mettre une belle ambiance, même si quelques petits problèmes internes lui compliquent la vie. Difficultés qui ne devraient pas durer, car chacun a intérêt à se respecter, entre actuels dirigeants du collectifs et ceux qui ne le sont plus.

Les onze de départ :

PARIS SAINT-GERMAIN : Trapp – Aurier, Marquinhos, Kimpembe, Maxwell – Nkunku, Thiago Motta (c), Rabiot – Lucas, Draxler – Cavani.

Les remplaçants parisiens : Areola, Meunier, Ben Arfa, Matuidi, Pastore, Verratti, Guedes.

TOULOUSE : Lafont – Amian, Diop, Jullien, Moubandje – Pi, Blin, Trejo – Jean, Braithwaite (c) – Delort.

Les remplaçants toulousains : Goicoechea, Ninkov, Yago, Durmaz, Somalia, Sylla, Toivonen.

Le match :

Très rééquilibré,  cette mi-temps sans grandes occasions. Le score 0 à 0. L’heure est à la mobilisation pour le PSG pour faire la différence en cette 2e période.

Très disputé cette seconde mi- temps avec une tension particulière dans les dix dernières minutes mais les parisiens n’arrivent pas à déstabiliser les toulousains qui sont solidaires entre eux.

Score final PSG 0 Toulouse 0, grande déception du club parisien et de l’entraîneur Unai Emery qui est parti dépité au vestiaire.  Nous retrouvons là un PSG qui a du mal a garder le même niveau de jeu sur plusieurs matchs.

Le classement après ce match :

Monaco : 26 matchs joués 59 points

PSG : 26 matchs joués 56 points

Nice : 26 matchs joués 56 points