Mediapart aguiche !

Le magasin d’Haussmann est appelé à devenir un temple du luxe. Vrai ou faux ? Il me semble que Mediapart  aguiche. Les nouveaux documents obtenus par Mediapart révèlent la véritable nature du rachat par le Qatar : une opération immobilière assurant une rente très lucrative, qui ne s’embarrasse pas des salariés.

Si on commence à douter de Mediapart on est mal !

Le magasin d’Haussmann est appelé à devenir un temple du luxe. La première transformation prévue va se traduire par la suppression d’au moins 226 emplois. Message repris par les autres journaux, twitter  et tout le reste.

Comme actuellement le Qatar est mon sujet de travail, je fouille le Web pour y voir clair. Quelques coups de fils à des amis connectés et il ne faut pas longtemps pour trouver le tweet   qui me dit que Le Figaro a fait un article assez complet et sans payer. En substance, le Fig dit « Le futur plan d’action, baptisé « Arthur 3 » a servi à vendre le projet de rachat aux qataris et a été signé par les parties le 21 décembre dernier. Toutefois, selon la direction du Printemps, ce plan, sur lequel figure uniquement la mention « projet », n’existe pas.  Comment se faire une opinion avec tout cela ?  

J’ai l’impression que Mediapart va à la pêche aux renseignements

Pour les syndicalistes, c’est une opportunité pour poser les questions car « À la veille d’un comité central d’entreprise, une telle perspective n’a pas manqué d’inquiéter les syndicats du Printemps. Le document, qui fait état d’un projet baptisé «Arthur3», prévoit en effet 226 suppressions de postes.

Pour la direction, « C’est un projet de réorganisation parmi d’autres, mais il n’a pas été retenu et ne figure pas dans le plan d’investissement stratégique à cinq ans validé par les Qataris ». Bon tout cela ne nous avance pas beaucoup, il n’est pas certain que le Qatar soit « un si vilain petit Qatar » qu’on le dit. Tous les pécheurs ont compris qu’aguicher consiste à animer l’esche pour provoquer la touche et si Mediapart ne faisait qu’aguicher ?

 

Rappel info : Cette rubrique permet de fusionner deux articles. Voici donc la brève du 6 avril qui traitait de l’achat du Printemps.

Des investisseurs qataris regroupés dans le fonds d’investissement DISA hébergé au Luxembourg rachètent les participations de Deutsche Bank et du groupe Italien Borletti. Le montant total de cette cession dépasserait les 1,8 milliards. Le printemps dispose de 16 magasins dans toute la France. La nouvelle direction pourrait exporter l’image de l’enseigne à l’étranger. Les syndicats sont partagés entre espoir et inquiétude, craignant une éventuelle restructuration. Deux nouvelles présentations devant le comité central d’entreprise sont prévues les 19 et 25 avril. La CGT envisage une plainte pénale pour délit d’entrave devant le manque d’information, elle va s’apercevoir sans doute que ce n’est pas directement le Qatar mais bien l’Emir lui même qui serait derrière cette achat.